*
MontbaZine 2017











Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes.



Voile... pas Voile ?

Nommée secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes jeudi, Marlène Schiappa s’en prenait en 2014 à la loi interdisant les signes religieux ostensibles à l’école.

Elle fait partie des nouveaux visages promus par Emmanuel Macron dans son équipe gouvernementale. Nommée mercredi 17 mai secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, 34 ans, a fondé "Maman travaille" [voir], un "réseau de mères actives" qui est le prolongement d’un blog qu’elle a créé sur ce sujet en 2008.

Dans son texte, Marlène Schiappa aborde notamment la question de la laïcité et s’en prend à la loi de 2004 interdisant le port de signes religieux ostensibles à l’école. "L'article 1er de la loi de 1905 prévoit que la République 'ne reconnaît ne salarie ne subventionne aucun culte'. Ni plus ni moins. Interdire le voile c'est reconnaître le voile comme signe religieux, donc reconnaître une religion, interdire le voile à l'école est donc contraire à la loi de 1905", écrit-elle. Une position qui ne rejoint pas tellement celle d’Emmanuel Macron... "L’interdiction des signes religieux ostensibles à l’école fait l’objet d’un large consensus social ; elle doit donc être maintenue", lit-on dans le programme du nouveau président disponible sur le site d’En Marche.

Source : www.marianne.net