*
MontbaZine 2017



 
50%
Plus de 50 pour-cent d'abstention...
et on s'étonne...






15 listes à Montbazin, 24 à Montpellier, beaucoup de nos concitoyens ne savent plus où donner de la tête. Les partis politiques sont en miettes et chaque dissident de cette dislocation des partis classiques crée sa liste "personnelle" en prônant à tous les vents d'être le seul à détenir la vérité.

C'est pourtant simple, qu'y a t'il d'autre que les extrêmes de gauche ou de droite, la gauche, la droite et le centre. En tout cas c'est ainsi que l'électeur lambda réfléchit. Mais 24 listes... dont certaines n'obtiendront que moins de 10 voix dans leur circonscription, c'est ridicule.

Avec la perte de sens commun, nos politiciens "professionnels" ont perdu le sens de la discussion, voir le sens du débat. Aucun de nos ténors de la politique ne semble d'être capable aujourd'hui de s'asseoir autour d'une table, de discuter... d'arriver à un accord. Non on se divise en droite++, droite+, droite, centre+, centre, centre–, gauche, gauche+, gauche++ et chacun pour soi, puis on s'émiette en micro partis (ou listes).

Ceux des extrêmes crient : "il n'y a plus de démocratie !", les autres s'exclament "où sont passés nos électeurs ?", mais personne parmi nos politiciens "historiques" se demande quelle est leur responsabilité qui a amené le pais à ce désastre. Mais c'est pourtant eux ces politiciens qui défrayent la presse, qui par leur ego, par leur bêtise du "moi c'est je suis le meilleur" démolissent le sens démocratique auquel les électeurs de ce pays aspirent.

Nous allons voir si nos nouveaux élus, sortis de ce qu'on nomme "la société civile" seront en mesure de s'entendre, de conclure des accords, d'écouter les demandes des français ?
                              L'avenir nous le dira.

roberto (MontbaZine - 13-06-2017)