*
MontbaZine 2018














Contrôle des demandeurs d'emploi

Le gouvernement prévoit de durcir le contrôle des demandeurs d'emploi, selon "Le Canard enchaîné"
Selon les informations du "Canard enchaîné", les allocations chômage pourraient être réduites de 50% pendant deux mois, voire être supprimées temporairement, en cas de recherches insuffisantes, de refus d'une formation ou de refus deux offres d'emploi "raisonnables".

C'était l'une des propositions emblématiques d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, dans son programme pour réformer l'assurance-chômage. Selon Le Canard enchaîné, citant une note confidentielle du ministère du Travail, le gouvernement cherche à durcir le contrôle des demandeurs d'emploi, et les sanctions les visant en cas de recherche insuffisante ou de refus de postes répétés.

Selon cette note, des demandeurs d'emploi pourraient voire leurs allocations chômage réduites de 50% pendant deux mois, en cas de recherche d'emploi insuffisante, d'un refus de formation ou de deux offres de postes jugées raisonnables. Si le demandeur d'emploi réitère ces manquements et refus, ses allocations seraient supprimées pendant deux mois.

Actuellement, un chômeur peut voir son allocation réduite de 20% pendant deux à six mois, en cas de recherches d'emploi insuffisantes ou de refus de formation. Si les manquements sont répétés, l'allocation baisse de moitié pendant deux à six mois, puis est éventuellement supprimée définitivement. Elle peut également être suspendue pendant deux mois si le demandeur d'emploi refuse à deux reprises une offre raisonnable d'emploi. Et si ce refus se répète, l'allocation est supprimée pendant deux à six mois - voire définitivement.

Source : France Info (29-12-2017)