*
MontbaZine 2018



Lezard-ocellé [voir]


Magicienne dentelée [voir]


Montbazinois communs [voir]

(2) "Fatal error" : Quand j'ai regardé le public pour prendre une photo, mes yeux étaient embrumés de larmes d'émotion à la vue des photos de la future déviation. Et je n'ai pas vu les conseillers présents, en chair et en os. Ils étaient bien là, quatre au départ, trois à l'arrivée. Je fais acte de contrition. D'autres ne sont pas venus car le projet, ils le connaissaient depuis longtemps : ils avaient déjà vu le film dans le début des années 80, en noir et blanc.
Yvon Stubert



Feuilleton : la déviation

(1) La réunion démarre avec une demi-heure de retard par rapport à l’horaire annoncé. Normal dans ce dossier dont la constante a été... le retard.

Trois responsables opérationnels du département, nos deux conseillers départementaux et L. Tondon, maire, animent la séance devant une cinquantaine de citoyens. Pas l’ombre d’un conseiller municipal.

C. Morgo retrace rapidement un historique du projet, les objectifs prioritaires justifiant la création de ce contournement (fluidité, sécurité, desserte, voie pour les cyclistes…) puis les professionnels, montage de présentation en diaporama à l’appui, nous montrent la carte et le tronçon concerné : 1.8 km de contournement depuis l’entreprise avicole pour atteindre le giratoire à la sortie de l’avenue de Villeveyrac. Plans en coupe, bassins, fouilles archéologiques, protection acoustique (murs), débroussaillage... tout y passe, y compris la présence d’espèces protégées pour lesquelles il a fallu prévoir des aménagements : le lézard ocellé ainsi que la magicienne dentelée. Le rond-point et les trois ouvrages d’art étant achevés (Antonègre, La Combe de la Baume et le CR 21), le chantier va être réalisé en 2018 pour être ouvert… en décembre (s’il n’y a pas de lézards dans les travaux et si la magicienne ne jette pas à nouveau un mauvais sort au projet !).

A vrai dire, si, il y a déjà quelques soucis qui génèrent des remarques lors du débat avec le public : aux extrémités du tronçon prévu, deux segments de route ne seront pas, pour l’instant, aménagés ! Du rond-point à la D2 (de Gigean vers Poussan ou Villeveyrac), on verra plus tard, c’est juré. Et de l’entreprise avicole à Cournonsec (2 km), il faudra attendre que la métropole montpellierenne, qui a, dit-on, prévu de réaliser l’élargissement de la chaussée, ouvre un chantier à son tour.

En conclusion, une partie de l’aménagement/déviation de Cournonsec à Montbazin sera achevé en 2018. Si tout va bien, assurément.
La déviation, nous l’aurons un jour, nous l’aurons !

Yvon Stubert pour MontbaZine (30-01-2018)