*
MontbaZine 2018






















Consolez vous
ça n'existe pas que chez nous


Consolez vous ça n'existe pas que chez nous !

Suisse : changement radical, bilan mitigé
En Suisse, c’est dès 1984 que la vitesse maximale autorisée hors localité passe de 90 km/h à 80 km/h.

Suède : de multiples tests qui ont payé
Pour une route de campagne sans terre-plein central, la vitesse maximale est fixée le plus souvent à 70 km/h voire 80 km/h, mais peut aussi s’élever à 90 km/h ou 100 km/h. Ces limites dépendent beaucoup de l’état de la chaussée et de sa localisation

Finlande : qui conjuguer l’hiver avec la neige, le verglas et des journées raccourcies, a adopté une réglementation où les routes principales hors agglomération, limitées à 100 km/h, s’alignent alors sur les 80 km/h généralement en vigueur sur le réseau secondaire.

Lituanie : la vitesse maximale diminue de 10 à 20 km/h sur autoroute, chaque année, entre le 1er novembre et le 31 mars.

Pendant les décennies 1980 et 1990, certains pays scandinaves on tenté de multiples expériences pour jauger l’efficacité de ces mesures saisonnières. "Sur ces routes où la limite chutait en hiver, les accidents mortels ont chuté de 38 %, et les accidents causant des blessures ont diminué de 28 % en comparaison avec les routes où la limite restait à 100 km/h", a expliqué en 2013 un responsable finlandais,. Mais la chute la plus spectaculaire de la mortalité routière était intervenue pendant les années 1970. Certes, c’est en petite partie grâce à la généralisation en 1978 de la limite de 80 km/h sur le réseau secondaire, dont la France voudrait aujourd’hui s’inspirer.

Et même, si ce ne serait qu'une vie sauvée, ça vaut bien la chandelle !

Source : Le Parisien (01-07-2018)