*
MontbaZine 2018












Depuis le début de son existence en 2006
MontbaZine n'a pas cesse de se faire l'écho des plaintes des montbazinois sur la propreté
défaillante de notre commune !


Palmarès du village le plus sale !

Aujourd'hui stigmatisé dans touté la région grâce à l'article paru dans le Midi Libre(ci-dessous), Montbazin emporte le palmarès du village le plus sale !

Le système pour le moins archaïque des sacs-poubelles suspendus a depuis des années atteint ses limites. En 2004, des riverains se plaignaient déjà de la saleté des rues...

L’irritation des habitants du centre ancien de Montbazin, du fait de la saleté des rues, est une affaire ancienne qui revient régulièrement dans l’actualité du village.
En 2004 (déjà !), des riverains s’étaient insurgés et une banderole avait fleuri à l’entrée de la rue Coupe-Gambes : "Montbazin, village le plus sale du canton". Depuis, les choses n’ont guère évolué même s’il y a eu, au cours des ans, quelques velléités de résoudre le problème. Initiatives ponctuelles prises dans l’urgence en réponse aux accès de critiques des habitants et qu’on abandonnait vite sitôt le soufflet retombé.

Le "village le plus sale du canton"
La municipalité, souvent mise en cause, décline sa compétence et, impuissante, se désole de l’incivilité des gens. Et les rues sont toujours aussi sales le matin, quand les sacs-poubelles suspendus ont été éventrés par les chiens et que les ordures se déversent dans la rue. Il y a longtemps que les habitants du centre ancien réclament que ce système archaïque de sacs suspendus soit remplacé par un dispositif plus moderne et plus efficace.

Un projet à l’Agglo ?
Interrogée, la maire a fini par confesser, avec d’infinies précautions, qu’il existait bien un vague futur projet et qu’une éventuelle suppression du système des sacs suspendus était à l’étude dans les services de l’Agglo.
Beaucoup de conditionnels donc, mais de quoi redonner aux habitants l’espoir que les choses changent. Ou du moins qu’elles pourraient peut-être changer…

Source : Midi Libre (17-11-2018)