*
MontbaZine 2019















Linky arrive... réticence justifiée ?

Le déploiement du nouveau compteur électrique Linky [voir] suscite de nombreuses craintes. Résistent-elles à l’épreuve des faits ?
Le magazine 60 millions de consommateurs a vérifié.


Des critiques dénuées de fondement
L'association Robin des Toits n’a pas pu nous en fournir et elle a répondu qu’elle était en train de les organiser ! Quant à la fameuse sonde avec des chiffres qui montent lorsque l’on s’approche du compteur, difficile de lui accorder la valeur de preuve qu’elle prétend avoir. Tous les appareils électriques rayonnent !

De son côté, Enedis [Voir] fait des mesures. Ces dernières montrent qu’il y a bel et bien un champ supérieur lorsque le compteur communique, mais qu’il est très faible. La valeur relative du champ électrique généré (écart entre le compteur et le bruit ambiant) est de l’ordre de 0,1 V/m à 20 cm de l’appareil. On ne distingue plus rien à partir de 30 cm.

Quant à l’Agence nationale des fréquences (ANFR), elle vient de rendre publiques les siennes. Elles sont rassurantes : le compteur en lui-même n’émet pas plus qu’un compteur classique. Et lorsqu’il communique via les CPL, l’augmentation des émissions est très faible.

Le principal objectif de Linky est rappelé dans la loi de transition énergétique votée en août 2015 : "Inciter les utilisateurs à limiter leur consommation aux périodes de pointe." Comment Linky peut-il y parvenir ? Il faut commencer par rappeler que le compteur permet un comptage plus précis. Le gestionnaire du réseau récupère tous les jours les données alors qu’il devait auparavant attendre le passage du releveur tous les six mois ou l’auto-relevé des clients tous les mois. Le gestionnaire est ainsi en mesure de connaître chaque jour la consommation de la veille, heure par heure.

Le compteur sera bénéfique s'il est bien utilisé. Il peut notamment faciliter l’ajustement de la consommation et de la production d’électricité, à l’échelon national mais aussi local.

Des avantages pratiques réels
Le nouveau compteur n’a pas été conçu pour être directement utile au consommateur, il n’en présente pas moins quelques avantages pratiques réels : plus la peine de perdre une demi-journée de travail pour ouvrir la porte au releveur. Les clients ont en effet l’obligation aujourd’hui de laisser l’accès au compteur au moins une fois par an. S’il est à l’intérieur du logement, cela implique d’être présent. Avec Linky, la relève s’effectuera à distance. Idem pour la mise en service qui devrait donc être plus rapide lors de l’entrée dans un nouveau logement.

L'installation est à la charge d’Enedis
Aucune somme n’est réclamée aux clients lors de la pose de Linky. Mais la fabrication et l’installation du compteur ont bien un coût, estimé à 5 milliards d’euros. Il devrait être largement compensé par les économies faites par Enedis.

Source : www.60millions-mag.com