*
MontbaZine 2019








Le 4 avril 1957, Force ouvrière, hebdomadaire syndical de la Confédération générale du travail (CGT)-Force ouvrière (FO), illustre l'importance pour les six pays signataires du traité de Rome instituant la Communauté économique européenne (CEE).





Les dirigeants européens commémorent ce 25 mars la signature du Traité de Rome en 1957 des actes fondateurs de la construction européenne.




25 mars 1957 : Naissance de l’Europe

S Ces deux traités entreront en vigueur le 14 janvier 1958. La CEE a créé les bases des institutions de l’Union européenne.
Après l’échec de la Communauté européenne de Défense (CED), rejetée par les parlements français et italiens, la construction européenne est au point mort. La conférence de Messine et la crise du canal de Suez permettent de relancer le processus en passant par le renforcement des liens économiques entre États. Un peu comme pour la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) lancée en 1951, la CEE s’appuie sur la coopération supranationale plutôt que la mise en place d’une véritable Europe politique.

Ce que le traité de Rome a apporté à la construction européenne
Son objectif est d’établir un marché commun, permettant la libre circulation des marchandises. Pour cela, sont mises en place des règles communes, notamment une union douanière pour avoir les mêmes tarifs vis-à-vis des pays tiers et une politique commerciale commune. Ce traité contient également l’amorce de futures politiques communes, comme la Politique agricole commune (qui entre en vigueur en 1962) et le fonds social européen (1960).

D’autres objectifs étaient prévus : la libre-circulation des personnes et des capitaux, une politique des transports… Il faudra attendre les années 1980 pour que cela commence à être mis en place.
Selon l’article 2 du traité, "la Communauté a pour mission, par l’établissement d’un marché commun et par le rapprochement progressif des politiques économiques des États membres, de promouvoir un développement harmonieux des activités économiques dans l’ensemble de la Communauté, une expansion continue et équilibrée, une stabilité accrue, un relèvement accéléré du niveau de vie et des relations plus étroites entre les États qu’elle réunit".
Cliquez ici pour voir le texte intégral du traité de Rome.

Les institutions issues de ce traité
La plupart des institutions européennes sont mises en place à cette occasion. L’objectif était d’avoir des institutions moins supranationales qu’avec la CECA. Si l’exécutif européen – la Commission – propose les textes, le pouvoir décisionnel demeure dans la main des États au travers du Conseil des ministres.
Le Parlement européen n’a qu’un pouvoir consultatif et les députés sont issus des parlements nationaux. La première élection directe de députés européens n’aura lieu qu’en 1979.
Cliquez ici pour avoir plus d’informations sur les institutions européennes.

Source : www.ouest-france.fr