*
MontbaZine 2019


Racisme "bien-pensant"

En regardant l'émission de David Pujadas "24h Pujadas, le soir du 28 mars, j'étais très choqué par l'acharnement et le manque d’empathie de quatre "invités blancs" envers Thiaba Bruni, porte-parole du CRAN (Conseil représentatif des associations noires de France [1] )



Le sujet de la plolémique était le blocage par les étudiants de la représentation des Suppliantes d’Eschyle [2]. La pièce a déclenché la colère de nombreux militants anti-racistes qui ont bloqué l’accès à la faculté. Ils déplorent l’utilisation de maquillages et de masques sombres, qu’ils apparentent au “Blackface” [3].

Le Blackface (en français "grimage en Noir" ou "maquillage en Noir"), est une forme théâtrale américaine de grimage ou de maquillage pratiquée dans les minstrel shows, puis dans le vaudeville, où un comédien blanc incarne une caricature stéréotypée de personne noire.

Thiaba Bruni qui expliquait la façon dont les personnages maquillés en noirs dans cette piède affectaient la population noire de notre pais et de quelle façon cela rappelait le plus sombre de leur histoire.

Ell se fut attaque par l'ensemble des invités de l'émission prétendant qu'elle exagérait et qu elle s'attaquait à la libre expression culturelle dans notre pais.

Pour moi, un "blanc" fervent antiraciste, la douleur exprimée par Thiara Bruni m'apparut évidente et le comportement et agressivité de personnes présentes dans l’émission me semmblait n'être qu'un signe du racisme "bien-pensant" profondément ancré dans notre société.

Roberto Hamm (MontbaZine (29-03-2019)