*
MontbaZine 2019










Kesako les Black Bloc ?

Un Black Bloc (ou Schwarzer Block en allemand) est un terme pouvant désigner dans le cadre d'une action : des structures éphémères utilisant des tactiques de manifestation ou des formes d'action directe collectives éventuellement violentes, et de façon plus informelle : un ou des groupes d'affinité, partageant une idéologie formée autour de la nécessité d'utiliser de telles méthodes.

Il est courant de faire remonter les origines du black bloc aux autonomes allemands de Berlin-Ouest du début des années 1980. Face aux incursions policières, les autonomes allemands se sont organisés en "Schwarzer Block" pour mettre en pratique des actions directes collectives afin de défendre, en masse, des squats ("Freiräume") et des "lieux autogérés" menacés d’expulsion. Les black blocs se sont ensuite multipliés en marge des mouvances anticapitalistes5, internationalistes, antifasciste radicale et antiautoritaires18.

Ces idéologies font l'objet d'une opposition, entre les courants de pensée non violents qui soutiennent que la force et l'action violente sont moralement inacceptables et que la violence engendre la violence, ou qu'elles sont vouées à l'échec, voire contre-productives ; et ceux qui pensent au contraire qu'elles sont le seul moyen de réellement donner une portée à leur action, et que les actions non violentes ne sont que des exutoires inefficaces permettant d'éviter l'accumulation du sentiment de frustration au sein des populations.

Sans organigramme, ni figures centralisées, le Black Bloc est constitué d'individus et de groupes d'individus organisés ou non, sans appartenance formelle ni hiérarchie, tout de noir vêtus et masqués pour l'anonymat. Il est formé principalement d'activistes issus des mouvances libertaires.

Les actions du Black Bloc ciblent généralement les symboles de l'État (police, tribunaux, bâtiments administratifs) et du capitalisme (banques, agence d'intérim, entreprises multinationales, publicité, restauration rapide). Afin de justifier leurs interventions parfois violentes face à la mondialisation libérale, les militants soutiennent que le capitalisme est infiniment plus destructeur qu'aucune de leurs actions directes.

Le Black Bloc est médiatisé lors des manifestations contre la Première guerre du Golfe en 1991, puis en 1999 à Seattle lors du contre-sommet de l'OMC, lors des manifestations contre les G8 à Gênes en juillet 2001, à Évian en 2003, à Heiligendamm en 2007, à Strasbourg lors du contre-sommet de l'OTAN en avril 2009, à Hambourg pendant le G20 en 2017, ou encore le 1er mai 2018 ainsi que lors de la crise des Gilets jaunes à Paris.

Source : Wikipedia