*
MontbaZine 2022




Imprimer son bifteck

Alt Farm est une jeune startup basée à Hong Kong qui s’est lancée dans la production d’aliments à partir de protéines végétales, le tout grâce à l’impression 3D. Elle a notamment développé une buse pour pouvoir inclure des textures très spécifiques dans ses produits, reproduisant ainsi l’aspect de la viande. Et si on vous en parle aujourd’hui, c’est parce que Alt Farm (1) cherche à imiter la célèbre viande Wagyu, une race issue de la région de Kobé – vous avez sûrement déjà entendu parler du boeuf de Kobé, l’un des plus chers au monde. La startup travaillera notamment avec mélange de protéines de pois, de soja et d’algues pour imprimer en 3D un semblant de steak.



Les projets autour de l’impression alimentaire (2) ne sont pas une nouveauté : du chocolat aux bonbons en passant par des plats adaptés à certaines contraintes alimentaires, le marché a vu de nombreuses initiatives se développer. Et la viande n’est pas épargnée ! Plusieurs acteurs ont en effet décidé d’apporter une alternative à l’élevage du bétail en proposant des produits végétaux qui se rapprochent de l’aspect d’un steak. Alors oui, on ne parle pas de viande imprimée en 3D à proprement parler puisqu’il s’agit de concevoir des aliments à base de protéines végétales. Mais ce sont des projets qui ont le mérite d’exister.

Source : www.3dnatives.com (14-04-2022)