*
MontbaZine 2022












Chantier sur la Vène (Photo SMBT)


Protéger la biodiversité de nos cours d'eau

Protéger la biodiversité et les habitants des inondations, maintenir la qualité du milieu… Agissant sur le bassin versant de la lagune, le Syndicat mixte du bassin de Thau exerce une activité très importante en entretenant… 60 cours d’eau !

Un diagnostic complet des cours d’eau
La Vène, la Lauze, la Calade, les ruisseaux des Combes et de Barbière ; ceux des près Bas et des Pouzets… Technicienne rivière pour le SMBT, Syndicat mixte du bassin de Thau, Clarisse Marceillac a effectué un diagnostic de nos cours d’eau liés au bassin versant de la lagune de Thau. En vue d’un entretien s’étirant jusqu’aux portes de Montpellier. Nettoyer et entretenir les rivières et autres rus est primordial pour protéger la biodiversité, la qualité du milieu, limiter les effets des inondations – en enlevant les embâcles, ces accumulations de végétations, rochers, bois…- et en protéger les habitants. Théoriquement, les propriétaires riverains doivent entretenir…

Débroussaillage, élagage, abattages…
Débroussaillage de ronciers, par exemple ; élagage ou abattages d’arbres… Il ne faut pas non plus tout raser : la biodiversité, flore spécifique et petits animaux se niche dans la ripisylve. Tout cela se fait dans le cadre d’un partenariat spécial établi entre le SMBT et ses membres – Sète Agglopôle, Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée et Montpellier métropole – sur plusieurs années. Ce programme, qui s’étend aux limites hydrographiques du bassin versant de la lagune de Thau, concerne près de soixante cours d’eau, soit 185 km de linéaire ! Certains sont à sec.
Des interventions testées au nord du bassin de Thau “La quasi-totalité de nos cours d’eau dans ce bassin versant sont intermittents.” Ces interventions ont été testées de 2014 à 2019 mais sur un plus petit périmètre, sur le nord du bassin de Thau. De plus, comme rien n’avait été fait depuis longtemps, il s’agissait de gros travaux de réouverture du milieu complètement envahi par des ronciers et de la végétation anarchique. Depuis 2020, ce plan qui s’intéresse à entretenir ces cours d’eau de façon plus fine a intégré la communauté d’agglo d’Agde et une partie de la métropole de Montpellier.

Un bon exemple de ce que l’on peut accomplir…
Ce genre de programme qui s’intéresse à tout un bassin versant est exemplaire. “Cela a même été une volonté politique de maintenir le Syndicat mixte parce qu’il y avait une certaine maturité environnementale auprès des élus. C’est un bon exemple de ce que l’on accomplir.” À noter que Clarisse Marceillac “se tient à la disposition des particuliers. On peut me contacter ; je me déplace sur les parcelles pour les guider et donner des conseils. Les propriétaires ont tendance, quand ils s’occupent de leur parcelle, à tout raser. Ce qui n’est pas l’idéal”. Il faut maintenir un juste équilibre entre protéger la biodiversité tout en n’étant pas un obstacle pour les inondations, notamment.

Source : dis-leur.fr/cycle-de-leau (19-05-2022)