*
MontbaZine 2022



Maltraitance animale à son comble

Deux crocodiles vivent depuis 20 ans dans le sous-sol d’un pavillon de l'Essonne, sans pouvoir ni nager, ni réellement se déplacer. Ces animaux n'ont jamais vu la lumière du jour depuis qu'ils sont là toutes ces années.



Tout part d'un divorce. En Essonne, un mari et sa femme se sont disputés une drôle de garde : celles de leurs deux crocodiles et d'un caïman, à Etréchy. La situation, si elle est étonnante, reste légale. Le mari, spécialiste de la faune sauvage, avait obtenu une autorisation. Sauf que les deux reptiles étaient détenus dans une cave depuis plus de vingt ans.

Pas d'espace pour nager, pas de lumière, peu d'eau...
L'association "Action protection animale" (1) décrit au Parisien des "conditions de détention très précaires". Depuis la séparation du couple en 2020, le mari est le seul à avoir le droit de s’occuper des animaux. Mais l’intéressé n'a toutefois plus le droit de se rendre au pavillon d'Etrechy, après une ordonnance du juge aux affaires familiales. Un problème, sachant qu'il est le seul légalement autorisé à nourrir, soigner ou déplacer les crocodiles.

Depuis la séparation, fin 2020, son ex-épouse s'est occupée tant bien que mal des animaux, avant de lancer un appel à l'aide et de signaler elle-même la situation à l'APA. C’est donc finalement Action Protection animale qui devrait s’occuper d’eux, indique La Provence. "Un crève-cœur" pour Sandra, relève Le Parisien.

Source : www.leparisien.fr (17-07-2022)