*
MontbaZine 2022




Covid-19: les scénarios possibles pour la rentrée

Après une fin d'été relativement calme, selon les critères de nos dirigeants, quelles sont les forces en présence et les scénarios pour l'automne 2022 et l'hiver 2023 ?

Si aujourd'hui peu de voix osent avancer que la pandémie de Covid-19 serait bel et bien derrière nous, nous restons frappés par le fait que beaucoup semblent se satisfaire d'un "vivre avec" qui ressemble plutôt à un véritable "laisser faire", allant à l'opposé de tout modèle de solidarité et d'humanité envers les plus vulnérables. Cette politique s'accommode en effet de vagues à répétition qui entraînent chacune plus de 10.000 morts tous les trois mois, soit déjà près de 30 000 depuis le début de l'année 2022 en France.

C'est une véritable tragédie que tous ou presque feignent d'ignorer. La vague survenue durant cet été 2022 aura connu un pic avant la mi-juillet à près de 120 000 cas par jour en France –chiffres que nous savons largement sous-estimés, dans la mesure où le nombre de tests réalisés s'est effondré en quelques mois. Tous les indicateurs convergent aujourd'hui pour affirmer que nous nous dirigeons bien vers une période d'accalmie, même s'il reste encore plus 10.000 cas rapportés par jour –ce qui est bien au-dessus d'un seuil d'alerte de 5 000 cas quotidiens.


Nous voudrions cependant anticiper les mois à venir et envisager ce qu'il est possible de mettre en place pour limiter la circulation du virus sans trop attenter aux libertés individuelles. Nous n'allons pas recommander de nouveaux confinements ou couvre-feux que plus aucun pays démocratique ne propose aujourd'hui. La question est de savoir si l'on peut tenter de faire mieux, d'éviter que les vagues pandémiques ne causent autant de décès et de séquelles à long terme. Comment réduire ce chiffre insupportable de 80.000 décès par vague à travers l'Union européenne ? Comment éviter les Covid longs qui surviennent chez 10 à 15% des personnes contaminées, dont celles qui ne développent pas de formes sévères ? Les conséquences des Covid longs se révèlent parfois insupportables pour la santé et la qualité de vie des malades.

De quoi disposons-nous actuellement ? Quels sont les leviers à actionner que nous aurions insuffisamment mobilisés et qui nous donneraient les moyens d'un "vivre avec" véritablement solidaire et humain, même si nous préférerions l'appeler un "vivre sans", voire même un "vivre contre" ce Covid ?


Source : Laure Dasinieres et Antoine Flahault - Slate (25-08-2022)