*
MontbaZine 2023



Le Mondial de football 2022
Plusieurs grandes villes refusent de diffuser le Mondial de football 2022

Parmi les raisons de ce boycott figurent notamment le traitement des travailleurs immigrés et le nombre de morts dans le cadre de la construction des huit stades de la compétition (1).



Le stade de Lusail (ici le 11 août 2022) accueillera la finale de la Coupe du monde de football, au Qatar, le 18 décembre 2022. (AFP)

Pas de fan-zones ni d’écrans géants : Paris, Marseille, Bordeaux, Nancy et Reims ont rejoint, lundi 3 octobre, la liste des villes françaises refusant, pour des raisons humanitaires et environnementales, de promouvoir les rencontres du Mondial de football – qui se tiendra au Qatar du 20 novembre au 18 décembre –, après Strasbourg, Lille ou Rodez.

"Pour nous, il n’a pas été question d’installer des zones de diffusion des matchs pour plusieurs raisons : la première, c’est les conditions de l’organisation de cette Coupe du monde, tant sur l’aspect environnemental que social, la seconde, c’est la temporalité, le fait que ça ait lieu au mois de décembre", a fait savoir Pierre Rabadan, l’adjoint chargé du sport à la Mairie de Paris, pour qui "ce modèle de grands événements va à l’encontre de ce que [Paris] souhaite organiser".

Source : Le Monde